Bienvenue

* * *

30e dimanche du Temps Ordinaire :
Matthieu 22,34-40

Tout ce qu’il y a dans l’Écriture dépend de ces deux commandements.

Apprendre à aimer Dieu et à aimer nos frères : c’est ce que nous sommes venus faire dans la vie monastique. Voilà l’axe de tout autre commandement chrétien. Voilà l’axe de la Règle de Saint Benoît. C’est aussi une feuille de route pour la lecture de l’Écriture, la lectio divina : lire l’amour de Dieu et des autres, lire avec amour, laisser jaillir l’amour de la lecture et de la méditation du texte sacré.
Mais dans l’action comme dans la prière, nous préférons souvent les mesures humaines à la démesure divine. Cela nous paraît plus facile. Nous nous efforçons d’être en règle avec la loi de l’Église, et c’est juste. Nous scrutons le texte sacré avec notre intelligence, et c’est bien. Mais ne faudrait-il pas un peu plus lâcher prise dans l’amour ? C’est alors que Dieu parle, qu’il se manifeste, qu’il agit et nous fait agir.

Qu’il en soit ainsi pour vous en cette semaine, telle est notre prière.